Larmes

Vous revoilà donc viles
traîtresses à mon ego !
Vous me rendez serviles
plus qu’il ne m’en faut !

Et pourtant grâce à vos traces,
je suis enfin à même
de voir comme je suis vorace
et comme je l’aime.

Ego

Publicités