La chaine

47861_430169466542_527936542_4783515_7180067_n[1]

Notre histoire n’existe pas dans ton monde.

Et comme je t’aime bien, j’attends.

J’ai envie d’avoir de tes nouvelles mais

J’attends un message qui dit: « je ne suis pas chez moi,

nous pouvons discuter par message

ou nous pouvons nous appeler si tu veux »

Tu es le maître de notre communication.

 

Notre histoire n’existe pas dans ton monde.

Et comme je t’aime bien, j’attends.

Quand je te croise, je veux sauter à ton cou mais

j’attends un signe qui dit: « nous sommes en zone neutre,

nous pouvons nous embrasser

ou marcher main dans la main si tu veux ».

Tu es le maître de notre environnement.

 

Notre histoire n’existe pas dans ton monde.

Et comme je t’aime bien, j’attends.

Quand je me languis, je veux t’inviter mais

j’attends que tu me dises:  » j’ai un temps de libre,

tu peux passer me voir au lieu de mon choix

ou m’accueillir chez toi si tu veux ».

Tu es le maître de notre temps.

 

Et je semble être l’esclave

mais la chaîne a deux extrémités.

 

Notre histoire est bien réelle dans mon monde.

Et comme je t’aime bien, je rêve et je vole en attendant.

Et quand je te tiens enfin dans mes bras,

ce sont ma force et ma tendresse

qui te retiennent auprès de moi.

Je suis la maîtresse de notre intimité.