Sans titre

tes brusqueries sont des tendresses

tes pleurs sont des ouragans de tristesse

tes insolences sont mimétisme et confiance

tes invasions sont des dons d’amour et innocence

tes sabotages sont apprentissage

tes gribouillis sur les murs, de fabuleux paysages

pardon de l’oublier parfois

et, perdu dans mes émois,

d’interrompre tes jeux et tes rires de bonheur

par des rappels au calme, à l’ordre et à l’heure

pardon d’interrompre la vie qui déferle à l’intérieur de toi

sous prétexte de bienséance et d’arbitraires lois

chaque détour que tu me fais faire

est un merveilleux tour de la terre

et chaque minute que tu arrives à voler

est un instant retrouvé d’éternité

quand à nouveau il m’arrivera de l’oublier,

je souhaite de tout cœur que tu puisses te rappeler

que derrière chacune de mes imprécations

il y a un enfant comme toi en perdition

et que même si j’oublie de te l’exprimer,

je t’aime, quoique tu fasses, comme tu es.

merci de me rappeler ce que peut être la vie

et de me rappeler ce que peut être l’amour aussi .

Ego

traduit en anglais:

LITTLE CHILD

Your bluntness is tenderness,

Your tears are sadness hurricanes.

Your insolence is imitation and trust,

Your invasion is gift of love and innocence.

Your sabotage is learning,

Your scribbles on the walls, fabulous landscapes.

 

Sorry to forget it sometimes,

And lost in my emotions,

To disrupt your plays and laughs of joy,

In the name of decency and arbitrary laws.

Every crochet you make me do,

Is a wonderful world tour

And every minute you can steal,

Is a new-found moment of eternity.

When I will forget it again,

I wish from the depth of my heart, that you will remind,

Behind all my imprecations,

There’s a child like you, in distress,

And, even if, I forget to expess it,

I love you, whatever you do, as you are.

Thank you to remind me what life can be,

And to remind me what love can also be.

Publicités