Version audio en musique

5254_117798661542_527936542_2184249_3354053_n[1]

Phase 1:

Tu crois que tu m’as remarqué, mais je t’ai repéré la première.

Tu crois que tu me cherches, mais c’est moi qui t’observe.

Je sais que tu m’as vue, puisque j’ai attiré ton regard.

Tu crois que je suis un ange perdu, seule dans la foule, mais c’est la force de cette indépendance qui anime mon audace de chasseresse.

D’ailleurs, bousculant les codes, c’est moi qui viens à ta rencontre,

A la fois déterminée et légère, assurée et curieuse, j’entame la conversation, mais ne veux pas en dire trop.

Au temps de se dire au revoir, je traîne un peu, faussement distante pour que tu n’aies l’idée de tenter quoique ce soit.

mais pas trop pour pouvoir sournoisement te voler un baiser que je veux pourtant innocent

J’espère te revoir, mais je ne te donne pas de rendez-vous.

Phase 2:

Il vient le premier message qui obtient une réponse.

Un sourire. L’invitation à continuer le jeu a été acceptée.

Les circonstances rendent une entrevue difficile à réaliser.

J’aime ça. Ce qui a commencé dans le secret de la nuit ne prend pas place dans le réel du jour totalement. Nos échanges sont épistolaires, et pourtant le désir et la curiosité qu’ils entretiennent sont bien vivants. Et je les savoure. Je t’espère occupé pour que je puisse me languir et rêvasser.

Je ne suis pas qu’une allumeuse, je veux prendre le temps de te consumer.

J’ai trouvé un digne partenaire de jeu. Il nous arrive de nous croiser dans des lieux fréquentés.

Nos regards sont lourds de nos jeux de lettres et de nos baisers volés.

Sans jamais ouvertement nous épancher, nous cultivons cette intimité.

Ce jeu peut durer des années sans devenir désuet

Jusqu’au jour où nous nous donnerons rendez-vous, inconnus et familiers à la fois, et nous nous embrasserons dans une magnifique simplicité.

Phase 3 :

Je suis une amante entre deux petites amies.

La parfaite pour une amourette: suffisamment aimante pour cultiver ton envie d’avancer et à bonne distance, pour stimuler ton envie de me devancer.

Je veux te satisfaire sans te combler.

Je m’affirme volage et revendique la liberté. En vérité, quelque part, moi j’aime t’aimer en secret

en me protégeant de tes possibles projets.

Toi, tu crois que je veux juste m’amuser et tu acceptes ce jeu léger, jusqu’à ce que ça ne te suffise plus…

Phase 4:

Cela est arrivé.

Tu l’as rencontrée, elle te plaît, elle te veut pour elle seule, tu ne veux plus te donner qu’à elle.

Elle veut te donner ce que je me refuse à offrir et accepte de recevoir ce que je garde prudemment à distance.

C’est merveilleux de goûter la joie profonde de te savoir entre ses mains et la tristesse que les miennes ne puissent plus jamais te toucher.

j’ai toujours une pensée souriante pour toi et je conserve en secret la joie de nos partages.

Lorsque je te croise heureux à son bras, je suis aux anges que ton bonheur soit réel et que tu aies croisé ma vie, sans aucun regret, avec sincérité.

Si dans l’avenir l’idée t’en vient, même après des années, s’il te plaît, écris-moi. Pour quoique ce soit, il sera un honneur de te lire.

 

Ego

Publicités