Transformation Essentielle

de Connirae et Tamara ANDREAS

      Monde terrible qu’est le notre n’est ce pas?

      Veines souffrances, injustices, maintes horreurs insensées … Dieu nous a abandonné, il n’a même probablement jamais existé.

      Et si nous nous trompions? Après tout, les voix du seigneur sont impénétrables non? Et comme il est supposé être partout et dans tout, ça ne rend pas la quête aisée.

      Nous appelons cela chercher un sens à la vie, chercher le bonheur, chercher le bon en nous, chercher la paix, chercher Dieu …et si nous cherchions tous désespérément la même chose et qu’en le cherchant au mauvais endroit, avec la mauvaise méthode, nous causions nous même notre perte?

      Il paraîtrait qu’on s’écoute trop, qu’il faut qu’on se mette des « coups de pieds au cul », qu’on est faible, qu’on a pas assez de volonté…qu’il faut être bon, aimable, fort, souriant…chers amis, et si ce n’était qu’une monumentale erreur que tout ceci ?

      Longue diatribe pour en venir au fait. Pas aussi longue que la liste de nos fausses certitudes en ce domaine. Quelle perte de temps et d’énergie. Que de vies inutilement gâchées…

      « Transformation Essentielle » n’est pas un livre, mais LE livre: il vous fait poser les bonnes questions, vous aide à faire le constat de carence, vous montre comment régler vos problèmes, vous amène enfin la réponse à tout ça.

      En effet, depuis que nous sommes nés, chaque épreuve que nous avons dû traverser, chaque jugement qui fut porté sur nous, chaque chose que nous avons subit… a eu des répercutions sur nous.

      Nous avons dû nous y adapter et pour cela des parties de nous se sont créées. Elles ont jugé bon d’adopter un comportement, de tirer une leçon, d’en faire une généralité…

      Par la suite, ces comportements ou ces certitudes ne se justifiaient peut être plus, mais ils étaient là, faisaient parti de nous.

      Nous les avons appelé incohérences, limites, mauvais côtés et avons essayé de les éliminer.

      Loin de parvenir par ce processus à retrouver la paix, l’unité et le contrôle de nous même, nous nous sommes éloignés de ressources importantes et l’énergie que nous utilisons à les mettre de côté nous manque au quotidien. De plus, nous nous torturons peut être en nous jugeant nous même nuls et/ou méchants de les avoir.

      « Transformation Essentielle » nous apprend tout cela en détails et nous enseigne comment pallier à ça. Il s’agit d’entrer en contact avec nos défauts, limites, peurs, jugements afin de leur demander ce qu’ils veulent pour nous, les apaiser et ainsi les réintégrer en nous.   

      Certaines parties de nous se sont crées il y a des années et sont restées coincées à cet âge, ne profitant pas des informations que nous avons acquises depuis.

      Toutes ces parties de nous qui nous enquiquinent au quotidien n’ont paradoxalement que des bonnes intentions à notre sujet, mais, mal organisées, elles nous font passer par tout un tas d’étapes inappropriées et souvent peu agréables pour nous faire atteindre des états fabuleux appelés « états essentiels » tels que le bien-être, la paix intérieure, l’unité, l’amour,…

      Elles sont comme ces soldats japonais qui ne furent pas au courant que la guerre était finit et qui continuèrent de tirer sur des bateaux de tourisme ou de pêcheurs. Leur actions étaient justifiées par une situation, un contexte mais continuèrent des années après la guerre car ils n’avaient pas été informé et avaient donc du coup un comportement inadapté.

      Métaphoriquement, le processus de « Transformation Essentielle » consiste donc à retrouver ces soldats, à les remercier de ce qu’ils ont fait pour nous et de leur expliquer que la situation a changé et qu’ils n’ont plus à se battre.

      Les différentes phases du processus sont les suivantes: -choisir une partie avec laquelle travailler

            – découvrir l’intention positive qu’elle a (son premier objectif) en le lui demandant

            – découvrir la chaîne de ses objectifs jusqu’à son état essentiel

            – savourer cet état essentiel appelé aussi « source intérieure »

            – inverser la chaîne des objectifs en ayant déjà cet état essentiel

            – faire grandir cette partie de nous

            – amener cette partie de nous pleinement et complètement dans notre corps

            – inverser la chaîne des objectifs avec cette partie adulte

            – vérifier s’il y a des parties de nous qui ont des objections

            – généraliser cet état sur sa ligne de temps

      Tout ceci peut paraître farfelu mais plutôt que de s’arrêter au doute, pourquoi ne pas essayer de changer sa vie? Qui sait, vous pourriez vite prendre l’habitude  de « réussir » en douceur là où vous avez « essayer » en vous battant dur.   Après tout, d’après J. Cortazar: « Il n’y a qu’une seule façon de tuer les monstres: les accepter » (citation entre autres visible au tout début du film « Dédale »)

      Ce processus peut se faire seul, avec un ami qui vous guide, avec un thérapeute (en thérapie comportementale et cognitive) ou en séminaire (www.temperance.com) selon votre situation et/ou votre tempérament.

      Bonne lecture et un bon retour à l’unité, à l’acceptation et au lâcher-prise…

Ego

Publicités